Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2015

Fresques Murales - Mona Caron

 

San Francisco est une ville truffee de fresques murales. La plus part se trouvent dans le quartier hispano, Mission, autour de Mission Street. Ci-contre, le Women’s Building, en est un joli example.

 

Mona Caron, une artiste d’origine suisse, est en train d’en realiser une nouvelle. Elle est deja l’auteur de plusieurs autres fresques, y compris celle de Duboce Street, situee derriere le magasin Safeway (celle qu’on voit des lignes J et N du MUNI a la sortie du tunnel) ainsi que d’une plus petite fresque situee sur Church Street, au niveau de la 15eme rue.

 

On l’a surprise en plein travail sur son echaffaudage dans Church Street, en haut de la colline de Noe Valley qui surplombe la ville. Elle nous a explique que c’etait souvent de sa propre initiative qu’elle realise ses fresques, apres avoir propose les projets aux proprietaires des murs. Elle doit aussi parfois faire ses propres demandes de financement.

 

 

 

20:26 Publié dans Voyage | Lien permanent

20/11/2014

MoAD - visite en live ou en ligne

 

Le MoAD - Museum of African Diaspora - vient d’ouvrir ses portes dans un une belle architecture du Yerba Buena Garden District de San Francisco, tout pres du MoMA (Musee d’Art Moderne), dans le downtown. Encore en cours de developpement, il traite deja de plusieurs aspects de la diaspora africaine, y compris bien entendu, l’esclavage - avec notamment un documentaire sur le General Toussaint et Bonaparte - la culture et l’histoire africaine, mais aussi l’art moderne africain, ou de descendants africains. En partenariat avec le Bristish Museum, des silex de plusieurs millions d’annees sont non seulement en exposition, mais il possible d’en toucher certains…!

 

 


Mieux encore que le musee qui ne fait que debuter, le site internet du MoAD propose une visite guidee en video podcast de superbe qualite, ainsi qu’une version interactive de sa photo constituee de centaines de petites photos d’africains et de leurs descendants. Egalement accessible depuis la page d’entree du site, le projet “I’ve known rivers: The MoAD Stories Project” merite un detour. L’idee est de garder une trace de la vie des descendants d’africains a travers leurs propres recits. Cet effeort n’est pas le premier, puisque dans les annees 30 aux Etats-Unis, des ecrivains publics avaient ete envoyes au domicile de centaines d’americains de descendance africaine, anciens esclaves pour relater leur vecu de la fin de l’esclavage. Plusieurs ouvrages ont ete produits a partir de ces recits.

 

20:23 Publié dans Voyage | Lien permanent